Sel de Maldon aux copeaux de truffe noire

Les cristaux fondants du sel marin de l’Essex, de fins copeaux noirs, quelques heures d’une fraiche cohabitation.

Un joli mélange franco-anglais à déguster seul, sur un pain, et sur tous les plats que la truffe anime.

Préparation du sel de Maldon aux coeaux de truffe noire

La truffe et le sel

Pourquoi toute préparation à la truffe fraiche est-elle bien meilleure bien salée ?

La vertu du sel en bouche est de faire bien saliver, et la salive active le développement des arômes, donc celui de la truffe.

L’expérience est facile à faire : goûtez un plat à la truffe, puis resaler-le et regoûtez, vous aurez le sentiment d’avoir ajouté de la truffe !

Peut-on truffer le sel ?

La truffe fraiche respire, en respirant elle dégage de l’eau.

Comme le sel va absorber cette eau, il se « truffe » petit à petit en 24h au frais

Quel sel choisir ?

Des cristaux pour le croquant, moins durs que ceux du gros sel ou des sels gemme.

Un coup de cœur pour la fleur de sel de Maldon, joliment cristalisée et qui se dissout parfaitement. Maldon est un port anglais dans l’Essex. Ses marais salants bénéficient d’une marée permanente. C’est l’un des rares sels dont les cristaux sont de forme pyramidale. Il s’émiette facilement entre les doigts et se dissout rapidement. Son goût afirmé permet d’en mettre moins.

La fleur de sel de Camargue ou de Guérande convient bien également.

ingrédients

  • du sel
  • de la truffe